Étiquettes

, , , , ,

Jaquette 1

Catalogue « La moda elegante para caballeros » de la maison M. Müller & Sohn de Munich, 1932-1934.

Jaquette et redingote

Catalogue « La moda elegante para caballeros » de la maison M. Müller & Sohn de Munich, 1932-1934.

Jaquettes Royal Ascot

Catalogue « La moda elegante para caballeros » de la maison M. Müller & Sohn de Munich, 1932-1934.

Morning wear complet

Catalogue « La moda elegante para caballeros » de la maison M. Müller & Sohn de Munich, 1932-1934.

_

Intéressons-nous cette semaine à une partie du vêtement formel (que j’avais évoqué dans mon billet sur le vestiaire classique), le ‘morning wear’. Ce terme ne dispose pas d’équivalent en français. Il désigne l’ensemble de vêtements jadis porté le matin, ensemble qui n’est aujourd’hui guère plus arboré que pour les mariages (première illustration) ou les courses hippiques de renom tel le Royal Ascot (troisième illustration).

Si la jaquette est la pièce la plus représentative du ‘morning wear’, il faut garder à l’esprit que la redingote (deuxième illustration à droite) avait elle aussi ce rôle. Les Britanniques l’appréciaient durant l’époque edwardienne avant de lui préférer la jaquette. Les Français, eux, ne sont jamais vraiment passés à cette dernière.

Les premières jaquettes comportaient deux boutons et un cran sport (quatrième illustration à droite). Il est encore possible d’en dénicher mais celles-ci datent pour la plupart de la fin du XIXème siècle. Passé cette période, ce vêtement sera presque invariablement à cran aigu et boutonnage simple. La redingote connaît un destin moins mouvementée avec peu de variations : elle pouvait être à boutonnage simple ou croisé et ses revers partiellement recouverts de soie. Seul point véritablement commun : elles sont toutes deux de couleur noire.

La redingote peut se porter de manière dépareillée, à l’instar de la jaquette. Dans ce cas, cette dernière le sera exclusivement avec un pantalon rayé et un gilet, qu’il soit droit ou croisé. Il se peut que ces eux atours soient en outre portés ensemble avec pantalon et gilet assortis. On parle alors de ‘morning suit’ dans le cas de la jaquette (quatrième illustration à droite).

Dernière précision : la jaquette est, selon le terme anglais dédié, un ‘body coat’. Cela signifie que ce vêtement doit parfaitement épouser les lignes du torse de celui qui le revêt : une caractéristique facilitée par la construction en forme d’arcade au dos de la jaquette. Une construction que l’on retrouve d’ailleurs sur l’habit. C’est pour cela qu’il est si difficile de trouve une jaquette en-dehors du sur-mesure. Avec un peu de chance, les friperies pourront faire de vous un homme heureux…et bon à marier !

Je vous souhaite une excellente fin de semaine.