Mots-clefs

, , ,

Piège à Hipster_

En voilà une merveilleuse trouvaille : le « piège à hipster » ! Il fallait y penser. Tout comme le fermier cherche à se débarrasser des taupes qui creusent inlassablement ses champs, l’élégant va chercher à éradiquer ses propres nuisibles. Ce piège devrait suffire à arracher une main, voire de préférence les deux, au hipster alléché par l’odeur de ses fétiches. Adieu les lettres bruyamment tapées à la machine à écrire, avachis sur une terrasse de Starbucks Coffee, une fois que ses deux membres lui auront été ôtés ! Adieu toute autre activité par la même occasion, voilà qui nous fera des vacances.

Très bon point, ce traquenard peut être mis au point par n’importe qui. La seule difficulté consiste à recueillir les babioles qui garniront le piège à ours et feront office de leurre. L’embuscade peut enfin avoir lieu une fois que vous avez tous les éléments en votre possession. Choisissez avec soin l’emplacement de votre guet-apens ! Je vous conseille tout particulièrement les abords de vendeurs de bicyclettes à pignon fixe, de Starbucks et d’Apple Stores. N’oublions surtout pas les friperies qui, elles, sont aussi fréquentés par l’élégant ! Il vous suffira, pour vous y rendre, d’enjamber soigneusement les pièges parsemant le sol, et d’éviter les hipsters en folie se hâtant vers leur fin, la bave aux lèvres. N’oubliez cependant pas, si des individus périssent, d’appeler le service des encombrants de votre ville. La propreté est l’affaire de tous !

Je vous souhaite une excellente fin de semaine débarrassée de hipsters.

Publicités