Cette semaine, c’est la piètre devanture d’un magasin que je voudrais partager, tant la citation utilisée est profonde. Je tiens d’ailleurs à remercier François, un lecteur, qui a pris cette photo et me l’a faite très aimablement parvenir.

« Quand l’homme suit la mode, la femme suit l’homme« . Quel concentré d’intelligence ! C’est à se demander si les propriétaires d’échoppes, de nos jours, réalisent qu’il faut soigner leur devanture, et qu’il est ô combien préférable de ne pas écrire n’importe quoi.

Essayons de décortiquer un peu cette citation, que le propriétaire a apparemment voulu ériger en maxime. Si l’on comprend bien, si l’homme veut une femme, il doit suivre la mode. Oui, c’est bien connu après tout, la femme est un animal docile proche du caniche que l’on ne peut attirer qu’avec des atours tendance. Ah, voilà que nous retrouvons les doctrines de nos chers amis les relookers ! Souvenez-vous, ces délicieux personnages plein de culture et de modestie soutenaient que « pour pécho t’as vu, il faut des killer fringues« .  Mais attention ! Si l’on pousse encore l’analyse de la citation, on s’aperçoit qu’une fois la femme attirée, il faut à tout prix continuer de suivre la mode sous peine que ladite femme vous quitte en vous insultant et en vous jetant, tel qu’un moins que rien, dans le caniveau. Vous voilà prévenus, gardez votre veste rase-pet si vous ne voulez pas que de tels évènements vous arrivent.

Messieurs, au vu des conclusions évidentes que l’on tire de cette citation, découvrez devant vos yeux ébahis la plus grande découverte sociologique et anthropologique de cette décennie : la femme est être qui est tellement dénué d’intelligence qu’elle a besoin de repère pour savoir à quel homme s’attacher. Ce repère, c’est bien entendu la mode. La tendance. Je vous le prédis en avant première : demain, tout comme les paons exhibent leurs plumes multicolores aux reflets nacrés lors de la parade nuptiale, l’homme moderne devra sortir ses plus beaux souliers en polyuréthane, ses vestes de ville trop courtes et aux revers indigents, et ses jeans slim et taille basse pour qu’une femme veuille bien le suivre.

Après avoir souillé votre esprit en lisant cette citation, je vous souhaite un très bon week-end.

Publicités