Étiquettes

, , ,

Crédit : Scott Schuman

Cette semaine, nous retrouvons le même homme qui avait déjà fait l’objet d’une inspiration il y a deux mois, toujours avec sa bicyclette. Cette fois-ci, il porte une mise estivale, simple mais réussie.

La chemise à rayures pyjama est arborée sans cravate, ce qui montre la décontraction de ce monsieur. Sa veste bleue à trois boutons est un blazer au sens commun du terme, car elle est bleue est dépareillée ; mais la véritable appellation du blazer correspond à une veste bleue sombre et à boutons de métal, dorés ou argentés. C’est donc ici plutôt une veste dépareillée, ou une veste de costume portée seule. Notons également que les revers de la veste sont plutôt larges indiquent très sûrement une facture italienne. Ensuite, l’homme porte un Chino beige, couleur qui se marie toujours très bien avec le bleu. Le pantalon comporte toutefois des poches « jeans », et non italiennes, comme il est d’usage sur les Chinos traditionnels. Enfin, il chausse, pieds nus, une paire de Tassel loafers de couleur brun clair. Si le bas de la mise est plutôt d’inspiration américaine (bien que les Tassel loafers soient, à l’origine, plutôt de couleur bordeaux, ce que les yankees appellent oxblood), tandis que le haut est plutôt italien, de par la construction et les caractéristiques de la veste, mais aussi les couleurs azuréennes très fraiches.

Pour finir, trois détails méritent d’être soulignés. Une belle barbe bien fournie et bien entretenue, blanchie par le temps mais roussie par les nombreux cigares fumés. Les lunettes, fines, rondes et discrètes, sont très sympathiques. La chaîne dépassant de la poche du pantalon, enfin, peut être reliée à un portefeuille ; je préfère toutefois y voir là la présence d’un gousset.

Très bon week-end à vous.

Publicités