Étiquettes

, ,

Cette semaine, je vous propose de découvrir ou redécouvrir Autumn Leaves (Les feuilles mortes) composé initialement en 1945 par Joseph Kosma pour le film Les portes de la nuit (réalisé sur un idée de Jacques Prévert). La musique a ensuite été de nombreuses fois reprise. La version ici présentée est une adaptation au Jazz et interprétée par Miles Davis.

Si je vous présente ce morceau, c’est qu’il parle à mon imagination. En me laissant porter par la douceur du rythme et de l’enchaînement des accords, je suis transporté dans les années 1950, dans le bar d’un grand hôtel. Encadré par l’architecture Art Déco que la direction a eu le bon goût de conserver, un orchestre joue Autumn Leaves sur une petite estrade. Assis sur un tabouret surélevé au comptoir, j’observe avec bonheur ces musiciens aux doigts agiles qui jouent avec passion. Nul besoin de demander au barman de remplir de nouveau mon verre de whisky : un regard complice suffit.

J’imagine également porter un costume droit en flanelle gris clair de coupe Scholte, chemise blanche, cravate bleu marine en soie tissée, une pochette en lin blanc et une paire de richelieus noirs à bout dur, tel l’extraordinaire Cary Grant à cette même époque.

Chers lecteurs, je vous le dis : au vu de la vulgarité actuelle, réfugions-nous dans un imaginaire bienheureux !

Je vous souhaite un très bon week-end.

Advertisements