Étiquettes

, , ,

© Le Paradigme de l'Elegance

© Le Paradigme de l'Elegance

© Le Paradigme de l'Elegance

© Le Paradigme de l'Elegance

© Le Paradigme de l'Elegance

© Le Paradigme de l'Elegance

Cette semaine, je vous propose que nous nous inspirions de ce cartable. Véritable fourre-tout, il permet de transporter clés, portefeuille, lunettes, agenda et carnet de notes, qui ne sauraient tenir dans nos poches. Mais aujourd’hui, les mallette, attaché-case et autres serviettes de cuir ont hélas pratiquement disparues, au profit de sacs à dos en toile de polyester, de sacoches en bandoulière en polyuréthane (nom de la matière chimique qui permet d’imiter le cuir, communément appelé skaï). Il est vraiment regrettable que beaucoup de français ne souhaitent pas investir dans un cartable digne de ce nom (et je ne fais pas référence aux sacoches Longchamp, qui sont peu résistantes, et relativement bling bling). En effet, il durerait autrement plus longtemps.

Il faut cependant avouer que, techniquement, le polyuréthane est bien plus résistant aux craquements que le cuir. Mais, étant un matériau bon marché et très mal perçu par les clients en quête d’authenticité, il est utilisé pour fabriquer des produits aux finitions bâclées et grossières pour un public qui cherche un sac pour une saison. Paradigme de la mode, vous revoilà ! Donc, les sacoches de polyuréthane ne sont pas faites pour durer. De plus, le polyuréthane étant un dérivé du pétrole, la pollution qui en résulte devrait nous résoudre à arrêter son utilisation.

Autant de raisons pour choisir le cuir, donc. Sans compter que, bien que sa longévité soit en théorie moins importante, la durée de son existence peut se voir presque doublée grâce à un entretien régulier. Il s’agit simplement de crème universelle, afin de prévenir les craquellements. D’ailleurs, cela ne manquera assurément pas de lui donner une magnifique patine, dont la splendeur ne cessera de croître avec les années. Puis, quand vous aurez un fils, vous pourrez le lui transmettre. Si vous l’avez sensibilisé aux arcanes de l’élégance, il ne manquera pas de l’arborer fièrement.

Mais revenons au cuir. On peut en trouver de mauvaise qualité (croûte de cuir) avec des finitions du même acabit, de même que l’on peut en trouver de bonne qualité (cuir pleine fleur sans imperfections), avec des finitions là aussi correspondantes (coutures solides, fermetures en laiton afin de prévenir la rouille). Cela permet de supporter une charge de poids bien plus importante sur une durée plus longue. Afin de trouver des biens de qualité, les friperies sont une véritable mine d’or. En effet, il y a encore peu, les entreprises n’étaient pas autant appâtées par le gain à court terme qu’aujourd’hui. Elles vendaient des produits au meilleur rapport qualité-prix. L’occasion permet donc de trouver des pièces abordables et de qualité.

Une fois la question de la facture mise à part, avouons que l’élégance est aussi un argument très important. En effet, le panache conféré par un cartable en cuir est inégalable. Mais, celui-ci étant brun (plus précisément cognac), il ne convient hélas pas partout, ni à toutes les mises. Ceci est surtout vrai si vous travaillez dans le secteur de l’audit ou de la finance. En effet, un cartable ne saurait être noir. Or, dans les entreprises où les codes subsistent, un costume et des souliers sombres sont exigés. Seuls restent donc le choix des mallettes (souvent rigides), et des portes-documents. Car ne l’oublions pas, les sacs, sacoches et autres mallettes ont eux aussi, à l’instar des vêtements, vocation à être portés dans certains contextes ! Ce sera l’objet d’un futur billet.

Excellent week-end prolongé à tous.

Publicités