Étiquettes

, , ,

Tout comme la semaine précédente, ce billet est consacré à Julien Scavini, tailleur en demi-mesure à Paris. Après avoir eu un aperçu son parcours, son offre, ses prix, son rapport à l’élégance et sa vision de celle-ci, vous aurez cette semaine le plaisir de découvrir son travail en images et annotées par ses soins. Vous aurez ainsi avoir un aperçu de ses réalisations, mais aussi du niveau de finition et de maîtrise de son art.

_

Liasse de flanelles de couleur de chez Holland & Sherry. J’adore cette liasse aux multiples couleurs.

Doublures en ponge de soie, rose et bleu. Notez l’encadrement des poches intérieures en tissu, garantie de durée de vie et de qualité.

Doublure en ponge de soie, tout comme sur la photo précédente.

Option de non doublure. C’est très minimaliste. Les sacs de poches apparaissent à l’intérieur. Travail très fin, avec des belles finitions. Et là encore, on reste sur de l’entoilé (très rare). En soulevant la garniture devant, on voit la toile. Parfait pour donner à voir la démarche de confection

Pour un client qui n’achète pas de costumes chers pour son travail, mais qui souhaitait une belle veste sport pour mettre avec un jean, non doublé, épaulé spalla camicia.

Pour un client, costume en caviar bleu, superbe. Petit revers brisé à la parisienne et arrondi du bas de la veste, ligne classique pour moi.

Costume croisé bleu ciel, dans une laine tropicale, boutons blancs et épaule spalla camicia. Une pièce de musée, pour un client exigeant et amateur !

Veste prototype que je me suis réalisé, dans une toile à transat en coton, achetée à 3€ le mètre. Cela fait une belle veste régate, avec des boutons recouverts, idée dénichée chez Marc Guyot.

Veste prototype, c’est mon modèle de référence. Revers classique avec petit cran, arrondi en bas, un bouton ici, dans une flanelle légère à rayures.

Costume pour un client. Il est venu avec un coupon de Dormeuil acheté à Montmartre, et même une soie imprimée à foulard pour la doublure (voir photos suivantes). Tarif canon pour la façon, costume magnifique au final. Une grande réussite.

Doublure de la dernière veste présentée.

Doublure de la dernière veste présentée.

_

Je remercie Julien Scavini pour son temps, et lui souhaite sincèrement de continuer sur sa lancée.

Quant à vous, avez-vous eu un coup de cœur dans ses réalisations ? Pour ma part, je dois avouer que la veste croisée en laine tropicale ne me laisse pas indifférent…

Quoi qu’il en soit, n’hésitez-pas à (re)visiter le site internet de Scavini tailleur, ou à contacter Julien pour échanger de manière passionnée sur l’art Sartorial. Et, qui sait, vous cèderez peut-être pour un magnifique croisé en flanelle, un pardessus en drap de laine, ou pour toutes les autres merveilles que M. Scavini peut réaliser.

Publicités