Tags

, , ,

Aujourd’hui, quatrième et dernière partie de la suite de billets consacrés au vestiaire classique. Les semaine passées, nous avons étudié les mises de ville, puis les tenue formelles et sportives.

_

IV. Tenue de campagne

_

La tenue de campagne est la plus libre qu’il soit. Non pas parce que l’on peut se vêtir comme on le souhaite, mais parce que de nombreux cas de figure sont possibles -résidence dans un petit village, manoir perdu dans la campagne, promenade dans les bois…-, et ce également en fonction des saisons. La mise rurale est donc par essence la plus protéiforme qui soit. Elle oscille entre la tenue de ville décontractée et les mises sportives, telles que celles de golf ou de chasse.

Nous étudierons les tenues de ville en allant de la plus habillée à la plus sportive et décontractée.

N.B.: même en rase campagne, il est possible de recevoir une invitation à dîner exigeant le port d’une dinner jacket. Dans ce cas, les tenues de campagne habillées ne s’appliquent pas. Par le passé, les nobles anglais se changeaient lors du dîner, mais ce n’était pas le cas des middle et upper classes.

_

1. Tenues de campagnes habillées

A porter lorsque vous résidez dans une petite bourgade au milieu de la campagne.

N.B.: ces mises sont, à quelques détails près, similaires à celles de ville et décontractées.

_

a. Tenue de campagne habillée estivale

  • Costumes : deux boutons en laine tropicale, laine et soie ou mohair, laine vierge ou toute laine légère dont le poids est inférieur ou égal à 280 gr./m, au tissu uni, pieds-de-poule, carreaux fenêtre ou prince de galles gris à trames beiges ou brunes. Non ou semi-doublé.
  • Manteaux : « rain coat » : imperméable non doublé beige ou bleu marine à boutonnage simple sous patte, manches Raglan.
  • Chemises : à rayures ou à carreaux Vichy en coton léger (aux alentours de 100gr./m²), col classique ou italien.
  • Mailles : à col V. Cardigan à manches longues ou courtes. Gilet à vol V sans manches. Le tout en laine mérinos fine, de préférence à torsades.
  • Souliers : Richelieu bruns en box ou en veau-velours, de préférence broguées et à bout golf. Mocassins à pampilles en box brun, ou en veau-velours brun. Doubles-boucles brunes en box ou veau-velours. Chukkas en box ou en veau-velours. (A porter avec des mis-bas en fil d’Écosse fin).
  • Cravates : à motifs club, cachemire, géométriques ou floraux, en soie et non doublées. Madras en coton léger. Tricot de soie uni. Nœuds papillon de mêmes motifs que les cravates.
  • Pochettes : de mêmes motifs que les cravates et nœuds papillons. Également en lin blanc avec un liseré de couleur (dans le cas du seersucker).
  • Couvre-chef : Panama de type colonial ou Fedora. Canotier.

b. Tenue de campagne habillée hivernale

  • Costumes : de préférence trois boutons ou croisé, en flanelle ou autre tissu dont le poids est supérieur à 350 gr./m pour les mi-saisons, 400gr./m pour l’hiver, uni (gris clair, anthracite ou bleu marine), pied-de-poule, à carreaux fenêtre ou à motifs prince de Galles (trames bleues marine, orangées ou brunes).
  • Manteaux : Covert coat en cavalry twill, brun ou beige. Polo coat beige en drap de cachemire ou de poils de chameau.
  • Gants : Pecari ou veau brun.
  • Chemises : à rayures ou carreaux Vichy en coton plutôt lourd (aux alentours de 130gr./m², voire davantage), col classique ou italien.
  • Mailles : à col V. Cardigan à manches longues ou courtes. Gilet sans manches à col V. Le tout en laine mérinos épaisse ou en laine d’agneau, de préférence à torsades.
  • Souliers : Richelieu bruns ou noirs en box ou en veau-velours, de préférence broguées et à bout golf. Mocassins à pampilles noirs ou bruns en box, ou bruns en veau velours. Doubles-boucles brunes en box. Chukkas en box ou en veau-velours. (A porter avec des mis-bas en laine).
  • Cravates : à motifs club, cachemire, géométriques ou floraux, en soie, laine et soie ou laine. Tricot de soie ou tricot de laine unis. Nœuds papillon de mêmes motifs que les cravates.
  • Pochettes : de mêmes motifs que les cravates et nœuds papillons. Egalement en lin blanc avec un liseré de couleur.
  • Couvre-chef : Fedora, Pork pie ou Homburg gris anthracite ou bleus marine.

_

2. Tenues de campagne décontractées

A la différence des tenues de campagne habillées, ces mises peuvent être dépareillées. Elles sont à porter à la fois dans une petite bourgade et dans une maison de campagne isolée de tout.

_

a. Tenues de campagne assorties

  • Costumes : complet de tweed, deux ou trois pièces, avec pantalon simple ou pantalon plus-four. De préférence de couleur grise, verte, orangée ou brune, unie, à carreaux fenêtre ou pieds-de-poule, et de 350 gr./m au minimum pour l’été, 400 si non. Si le gilet est présent, il sera à boutonnage simple et à revers.
  • Manteaux : field jacket en tweed ou coton ciré. Veste matelassée (stable jacket). Covert coat. Pardessus en tweed uni, pieds-de-poule ou carreaux fenêtre.
  • Chemises : unie, à carreaux Vichy ou à carreaux Tattersal en coton gratté ou flanelle de coton et laine (aux alentours de 140gr./m pour l’hiver, 110 pour lété), col classique ou italien.
  • Mailles : à col rond à mailles torsadées ou non. A col V. Cardigan col simple. A col rond ou col V, avec ou sans manches, de type fair isle. A porter éventuellement à la place du gilet.
  • Souliers : Derbies entièrement broguées et bout golf, en box, veau-velours ou veau grainé brun. Richelieu bout golf ou droit (éviter le one cut) broguées, en box ou veau-velours. Chukkas en box, veau-velours ou veau grainé brun. Mocassins à pampilles ou penny, en box ou veau-velours. (A porter avec des mi-bas).
  • Cravates : cravate à motifs cachemire. Cravate club. Cravate brodée d’animaux.
  • Pochettes : en soie à motifs cachemire ou floraux.
  • Couvre-chef : trilby brun. Casquette de tweed. Chapeau de pluie en tweed.

b. Tenues de campagne dépareillées

  • Vestes : veste trois boutons, en tweed, en twill ou en serge, de préférence de couleur verte, orangée ou brune, unie, à carreaux fenêtre ou pied-de-poule, et de 350 gr./m au minimum pour l’été, 400 si non, poches plaquées ou boite-aux-lettres, cavalières ou non. Il est possible de porter un gilet dépareillé par rapport à la veste et au pantalon, il devra alors être d’une étoffe, de motifs et d’une teinte différents.
  • Pantalons : en laine vierge (l’été), en flanelle, velours côtelé, moleskin, cavalry twill (l’hiver).
  • Manteaux : field jacket en tweed ou coton ciré. Veste matelassée (stable jacket). Covert coat. Pardessus en tweed uni, pieds-de-poule ou carreaux fenêtre.
  • Chemises : à carreaux Vichy ou Tattersal en coton gratté ou flanelle de coton et laine (aux alentours de 140gr./m), col classique ou italien.
  • Mailles : à col rond à torsades et grosses côtes. A col rond ou col V, avec ou sans manches, de type fair isle.
  • Souliers : Derbies entièrement broguées et bout golf, en box, veau-velours ou veau grainé brun. Richelieu bout golf ou droit (éviter le one cut) broguées, en box ou veau-velours. Chukkas en box, veau-velours ou veau grainé brun. Mocassins à pampilles ou penny, en box ou veau-velours. (A porter avec des mi-bas).
  • Cravates : cravate à motifs cachemire. Cravate club. Cravate brodée d’animaux.
  • Pochettes : en soie à motifs cachemire ou floraux.
  • Couvre-chef : trilby brun. Casquette de tweed. Chapeau de pluie en tweed.

_

3. Tenue de marche et de promenade champêtre

Ces tenues sont, à quelques détails près, similaires aux tenues assorties et dépareillées de campagne précédemment détaillées (Chapitre IV, 2, a) et b)). Il vous faudra cependant ne chausser que des derbies broguées, basses ou montantes, ou des chukkas. Les mocassins et les richelieus sont à proscrire pour des raisons de confort et pratiques.

_

V. Tenue de voyage

_

La tenue de voyage sera adaptée au climat de la région dans laquelle on se rend, et devra prendre en compte de nombreux critères, aux premiers rangs desquels on trouve les conditions et le mode de voyage, ainsi que les activités sur place. Les descriptions qui suivent sont donc forcément incomplètes, mais permettront d’avoir une idée un aperçu de la tenue idéale pour des destinations tropicale et hivernale. Je vous renvoie aux mises de campagne dépareillées (Chapitre IV, 2, b)) en ce qui concerne les destinations tempérées.

_

1. Tenue de voyage tropicale

A porter lorsque les températures dépassent les 30° c.

  • Costumes : deux boutons en laine tropicale, laine et soie ou mohair, laine vierge ou toute laine légère dont le poids est inférieur ou égal à 280 gr./m (mélange de laine et cachemire, mohair, soie), au tissu uni, pieds-de-poule ou prince de galles gris à trames bleues ciel ou beiges. En Seersucker également. Non doublé.
  • Manteaux : « rain coat » : imperméable non doublé beige ou bleu marine à boutonnage simple sous patte, manches Raglan. Non doublé.
  • Chemises : à rayures ou à carreaux Vichy en coton léger (aux alentours de 100gr./m²), col classique ou italien.
  • Souliers : Richelieu bruns ou noirs en box ou en veau-velours, de préférence broguées et à bout golf. Mocassins à pampilles en box noir ou brun, ou en veau-velours brun. Cavalières (Saddle shoes). Spectator shoes. Doubles-boucles brunes en box ou veau-velours. (A porter avec des mis-bas en fil d’Écosse fin).
  • Cravates : à motifs club, cachemire, géométriques ou floraux, en soie et non doublées. Madras en coton léger. Tricot de soie uni. Nœuds papillon de mêmes motifs que les cravates.
  • Pochettes : de mêmes motifs que les cravates et nœuds papillons. Également en lin blanc avec un liseré de couleur.
  • Couvre-chef : Panama de type colonial ou Fedora.

N.B.: il est bien entendu possible de ne porter qu’un chino, un pantalon de laine vierge ou un short, avec un polo ou une chemise de coton léger. Cette option est à privilégier lorsqu’on dispose de très peu de place dans ses bagages.

_

2. Tenue de voyage septentrionale

A porter lorsque les températures sont inférieures à zéro.

  • Costumes : trois boutons, en flanelle lourde ou autre tissu dont le poids est supérieur à 400gr./m, uni (gris clair, anthracite ou bleu marine), pied-de-poule, à carreaux fenêtre ou à motifs prince de Galles (trames bleues marine, orangées ou brunes).
  • Manteaux : Covert coat en cavalry twill, brun ou beige. Polo coat beige en drap de cachemire ou de poils de chameau.
  • Gants : Pecari ou veau brun.
  • Chemises : carreaux Vichy en coton plutôt lourd (aux alentours de 130gr./m², voire davantage), col classique ou italien.
  • Mailles : à col V. Cardigan à manches longues. Gilet sans manches à col V. Le tout en laine mérinos épaisse ou en laine d’agneau, de préférence à torsades.
  • Souliers : Richelieu bruns en box ou en veau-velours, de préférence broguées et à bout golf ou droit. Mocassins à pampilles bruns en box, ou bruns en veau velours. Doubles-boucles brunes en box. (A porter avec des mis-bas en laine).
  • Cravates : à motifs club, cachemire, géométriques ou floraux, en soie, laine et soie ou laine. Tricot de soie ou tricot de laine unis. Nœuds papillon de mêmes motifs que les cravates.
  • Pochettes : de mêmes motifs que les cravates et nœuds papillons. Egalement en lin blanc avec un liseré de couleur.
  • Couvre-chef : Fedora gris anthracite ou bleu marine.
About these ads