Mots-clés

, , , , , , , , , ,

Le billet de la semaine passée ayant été consacré au vêtement de ville, qu’il soit porté de manière décontractée ou professionnelle, nous étudierons cette semaine les tenues formelles que sont l’evening wear (l’habit, la dinner jacket, la veste de fumoir) et le morning wear (la jaquette), et nous commencerons une partie du prochain chapitre consacré aux tenues de sport. Encore une fois, la liste n’est pas exhaustive.

Je vous signale par ailleurs que le précédent billet de cette série indique désormais les chandails et autres mailles à porter en ville.

_

II. Tenues circonstanciées (dites « formelles »).

-

1. L’habit (aussi appelé « white tie« )

A porter en toute cérémonie officielle -généralement mondaine- l’exigeant, comme un représentation de premier plan à l’Opéra.

  • Costume : un frac (couramment appelé « queue-de-pie »), porté avec un pantalon sans revers assorti comportant deux bandes de soie sur la couture latérale, un gilet en coton Marcela blanc à léger col châle.
  • Manteaux (en hiver) : noir, en fourrure (vison, astrakan…), en cachemire, voire simplement en drap de laine, possiblement avec un col en velours ou en fourrure.
  • Gants : blancs, en coton.
  • Chemises : en coton blanc, manchettes simples, plastron et manchettes amidonnées et semi-rigides, col cassé amovible.
  • Souliers : Richelieu noirs en box one cut (si possible vernis), mais surtout opera pumps. (A porter avec des mis-bas noirs très fins en mélange de soie et laine, voire soie uniquement).
  • Cravates : Nœud papillon en coton Marcela.
  • Pochettes : en soie blanche.
  • Couvre-chef : haut-de-forme noir.

_

2. La veste de dîner (aussi appelée dinner jacket et « black tie« )

A porter le soir pendant le dîner.

  • Costume : veste noire relativement courte, en mélange de laine et de mohair (dit tissu « grain de poudre »). La version la plus classique reste le boutonnage simple à un seul bouton (recouvert du même tissu que la veste), avec col châle ; les versions plus modernes (souvent du fait des États-Uniens) sont à revers à pointes, à boutonnage simple ou croisé. Le pantalon est assorti, sans revers, et comporte une bande de soie sur la couture latérale. Bande de soie noire plissée (« cummerbund« ) faisant office de ceinture.
  • Manteaux (en hiver) : tout comme l’habit : noir, en fourrure (vison, astrakan…), en cachemire, voire simplement en drap de laine, possiblement avec un col en velours ou en fourrure.
  • Chemises : en coton blanc, poignets mousquetaires, possiblement un plastron plissé, col cassé ou classique mais légèrement ouvert. Ou bien un plastron rigide et manchettes, tout comme pour l’habit.
  • Souliers : Richelieu noirs en box one cut (si possible vernis), ou opera pumps. (A porter avec des mis-bas noirs très fins en mélange de soie et laine, voire soie uniquement).
  • Cravates : Nœud papillon en soie noire.
  • Pochettes : en soie blanche.

_

3. La veste de fumoir (aussi appelée smoking jacket)

A porter le soir après le dîner (à enfiler à la place de la veste de dîner, sur le pantalon qui formait l’ensemble).

  • Costume : veste ayant la même forme que la dinner jacket. Noire, bordeaux, vert bouteille…en velours de coton, de soie, ou un mélange des deux, parfois matelassé. Col châle parfois en soie. Fermoirs Brandebourg ou chaînette. Le pantalon arboré est le même que celui précédemment porté avec la dinner jacket.
  • Chemises : (tout comme pour la dinner jacket) en coton blanc, poignets mousquetaires, possiblement un plastron plissé, col cassé ou classique mais légèrement ouvert. Ou bien un plastron rigide et manchettes, tout comme pour l’habit.
  • Souliers : Richelieu noirs en box one cut (si possible vernis) et opera pumps.si le temps pour se changer manque ; si non, des pantoufles en velours. (A porter avec des mis-bas noirs très fins en mélange de soie et laine, voire soie uniquement).
  • Cravates : Nœud papillon en soie noire, ou du même velours que la veste.
  • Pochettes : en soie blanche.

_

4. Le morning coat

A porter le matin, à un mariage, au Royal Ascot, ou en toute cérémonie officielle l’exigeant.

  • Costume : une jaquette noire ou grise, en twill ou laine vierge. Gilet gris perle, jaune poussin ou beige à boutonnage simple ou croisé, twill ou laine vierge. Pantalon dépareillé droit à rayures noires et grises, possiblement en pied-de-poule ou tartan (uniquement si c’est celui de votre famille) et sans revers.
  • Gants : deux versions sont possibles : des gants gris en peau de cerf ; des gants blancs en coton.
  • Chemises : en coton dont le poids dépend de la saison. En coton blanc intégral, ou à rayures et à col amovible blanc.
  • Souliers : Richelieu noirs en box one cut, Balmoral ou à bout droit sans brogues. (A porter avec des mis-bas noirs en laine ou coton).
  • Cravates : cravate foulard ou cravate régate de soie grise Ou cravate régate à discrets motifs géométriques.
  • Pochettes : en soie blanche ou soie à motifs. Un œillet peut venir garnir la boutonnière.
  • Couvre-chef : haut-de-forme noir dans tous les cas (y compris d’un mariage), sauf concernant les courses du Royal Ascot qui nécessitent le port d’un haut-de-forme gris.

_

III. Tenues de sport

_

Préambule : Réunion de club de sport

Les réunions qui se tiennent au sein des clubs sportifs les plus traditionnels exigent une certaine tenue. Bien que circonstancielle, cette dernière se démarque largement des mises formelles du matin et du soir étudiées dans le deuxième chapitre. En effet, l’invité est laissé infiniment plus libre sur le choix de sa tenue, mais doit tout de même respecter le port de quelques pièces obligatoires. Il s’agit en l’espèce d’une cravate club et d’un blazer à boutonnage simple.

  • Costumes : blazer bleu marine à boutonnage simple, deux ou trois boutons dorés frappés de ses armoiries personnelles ou de l’emblème du club, poches classiques à rabats, cran sport, en serge de laine peignée ou non, entre 300 et 350 gr./m. Le tout accompagné, selon la saison, d’un chino, ou d’un pantalon en laine vierge crème ou gris clair, ou de flanelle gris clair.
  • Chemises : à rayures, unies ou à carreaux Vichy en coton dont l’épaisseur dépendra de la saison (cf le chapitre I), à col classique, italien ou boutonné. Il est ici recommandé de favoriser les chemises en coton Oxford.
  • Souliers : Richelieu bruns en box ou en veau-velours, de préférence broguées, à bout golf ou droit. A boucle ou à double-boucle brunes, en box, veau-velours ou veau grainé. Mocassins à pampilles en box ou veau velours brun. Penny loafer en box brun. Chukkas en box, veau-velours ou veau grainé brun.
  • Cravates : Club. Nœuds papillon de mêmes motifs que les cravates.
  • Pochettes : A motifs cachemire, floraux ou géométriques. En lin blanc (pour les situations les plus habillées), possiblement avec un liseré de couleur.
  • Couvre-chef : Panama ou canotier l’été. Casquette de tweed. Trilby brun.

_

1. Aviron

A porter en tant que spectateur d’une régate d’aviron (Henley Royal Regatta, Boat Race, bump races à Oxford et Cambridge,…). Si vous êtes un rameur, un débardeur de coton blanc suffira amplement, et vous pourrez vous rhabillez avec ce qui suit une fois la course achevée.

  • Costumes : blazer défini dans le préambule de ce chapitre. Mais, de préférence, un blazer de régate boutonnage simple deux ou trois boutons, bleu marine (si vous ne faites partie d’aucune équipe), sinon aux couleurs de votre équipe (exprimée à travers les ganses (dont la couleur doit être différente du tissu principal), le tissu éventuellement rayé, la poche poitrine possiblement brodée d’un écusson, de même que les boutons), poches plaquées, cran sport, sans fente arrière, pans à angle droit net ou légèrement arrondi. A porter avec un pantalon dépareillé : chino, ou en laine vierge.
  • Chemises : à rayures ou unies en coton léger dont le tissu s’adaptera à la saison (mais de préférence en Oxford), col classique, italien ou boutonné.
  • Maille : tricot à col V en laine ou en coton écru à torsades, dont le col arbore un liseré de la couleur de votre club.
  • Souliers : Richelieu bruns en box ou en veau-velours, de préférence broguées, à bout golf ou droit. A boucle ou à double-boucle brunes, en box, veau-velours ou veau grainé. Mocassins à pampilles en box ou veau velours brun. Penny loafer en box brun. Chukkas en box, veau-velours ou veau grainé brun.
  • Cravates : Club (de préférence celui d’aviron, mais possiblement celui de votre université). Nœuds papillon de mêmes motifs que les cravates. Attention toutefois : si votre blazer de régate comporte des rayures, optez pour une cravate unie ou à légers motifs géométriques, même si celle-ci n’est pas club.
  • Pochettes : En soie ou en lin blanc. Dans le cas d’un blazer de régate, il est possible de laisser sa poche poitrine vide.
  • Couvre-chef : canotier dont le ruban gros-grain est aux couleurs de votre équipe.

_

La semaine prochaine, nous essaierons de clore le chapitre dédié aux vêtements de sport en abordant d’autres sports emprunts d’Histoire et de traditions : la chasse, le cricket, le tennis, le yachting, l’équitation et le golf.

About these ads