Mots-clés

, , , , ,

_

Cette semaine, je vous invite à découvrir une mise composée par Julien Scavini autour d’une pièce centrale : un polo coat qu’il a lui-même confectionné, fait de tweed Donegal et intégralement entoilé.

Le caractère très informel et sport de cette mise nous est renseigné par toutes les pièces que M. Scavini arbore. Des richelieus en veau-velours brun sont sport, mais pas autant que des derby qui sont, elles, vraiment prévues pour fouler champs et laies forestières. Les gants bruns en croûte de cuir rappellent élégamment la matière des souliers. Le pantalon, ensuite. La flanelle brune à carreaux fenêtre bleu ciel dont celui-ci est fait est là encore destinée à un environnement rural. Tout ceci est renforcé par le port d’un nœud papillon club, ainsi que d’une écharpe à motifs tartan. Mais c’est bel et bien le polo coat qui donne la note finale de cette mise sport. Ce genre de manteaux étant d’ordinaire faits de poils de chameau, le Donegal moucheté de manière si caractéristique permet une originalité de très bon goût. Le polo coat conserve par ailleurs toutes ses caractéristiques : manches retroussées, poches boite aux lettres, boutonnage croisé, revers à pointes et martingale. Enfin, la doublure en moleskine glen check complète merveilleusement bien le Donegal, de même que l’écharpe et le pantalon.

Cette mise donne un bon exemple de ce qui peut être porté à la campagne en alternative au complet de tweed et aux derby chasse, bien qu’ayant une vocation moins sportive que ces derniers. Par ailleurs, son esprit très britannique la place aux antipodes d’une autre mise que j’avais présentée ici il y a quelques semaines, et qui mettait également en lumière un polo coat.

Pour finir, je vous invite à (re)découvrir d’autres pièces confectionnées par Julien Scavini, ainsi que son parcours et sa vision de l’élégance.

Je vous souhaite un excellent week-end.

About these ads