Mots-clés

, , , , , ,

© Le Paradigme de l’Elegance

© Le Paradigme de l'Elegance

© Le Paradigme de l'Elegance

© Le Paradigme de l'Elegance

© Le Paradigme de l’Elegance
© Le Paradigme de l’Elegance

Cette semaine, je vous propose une mise de week-end. Un peu comme d’habitude, me direz-vous. Et oui, j’ai très peu d’affection pour le business suit, mais le protocole rend parfois son port obligatoire. Alors c’est promis, je vous en présenterai quelques-uns à l’avenir.

La mise ici présentée est éminemment décontractée, principalement du fait d’avoir dépareillé le pantalon et la veste. Viennent également les matières : velours côtelé pour le pantalon, et tweed pour la veste. Puis, de petits détails nous renseignent aussi sur cette nature décontractée : carreaux vichy de la chemise ; col button-down (créé par Brooks Brothers en 1896, ce col est depuis lors symbole des mises décontractées outre-atlantique) ; cravate club ornée de cors de chasse ; casquette elle aussi en tweed ; écharpe en tartan ; bottes derbies chasse bruns en veau grainé, et cousu norvégien . Un derby chasse est un soulier conçu, comme son nom l’indique, pour les parties de chasse. Sa résistance à l’usure et à la pluie n’en est que plus grande grâce à l’emploi d’un tel cuir et du cousu norvégien. Ce cousu est un dérivé du Goodyear : il y est semblable en tous points, la trépointe mise à part. Cette dernière est plaquée et cousue contre la tige afin de former un bourrelet protecteur (il est crénelé sur les souliers ici présentés). C’est donc pour cela que le cousu norvégien présente deux coutures extérieures.

Quant aux couleurs, elles sont automnales malgré le passage officiel à l’hiver depuis le solstice, ce qui trahit ma nostalgie pour les teintes de cette saison. Le beige du pantalon de velours côtelé se retrouve à de multiples reprises : pochette, chevrons de la veste et de la casquette. Le bleu marine de la chemise se retrouve à la fois sur certaines trames de l’écharpe, mais aussi sur les rayures de la cravate, les motifs de la pochette et les carreaux fenêtre de la casquette. Le vert sapin de la cravate trouve un écho sur l’écharpe, ainsi que sur les chevrons de la veste et de la casquette. Pour finir, l’orange flamboyant des carreaux de l’écharpe se retrouvent sur les carreaux fenêtre de la veste, et sur le pull.

Enfin, concernant les motifs, il suffisait comme à l’accoutumée d’en assembler d’échelles différentes : ronds de la pochette, carreaux Vichy, tartan, cors de chasse et rayures club.

Je vous souhaite un bon week-end, ainsi qu’un excellent réveillon.

About these ads